Cahiers Raymond Queneau : sommaires

Depuis 2011, la revue des Amis de Valentin Brû a été remplacée par les Cahiers Raymond Queneau, publication des Editions Calliopées, qui ont gracieusement mis à notre disposition les sommaires des numéros publiés. Chaque numéro est coordonné par le directeur de la publication, Daniel Delbreil, et un quenien responsable du numéro, et on peut le commander sur le site de Calliopées.

Couverture QuenoulipoVoici la présentation qui est faite de la revue sur le site de Calliopées :

Il y a cinquante ans, Raymond Queneau et François Le Lionnais fondaient l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle). En octobre 2011, un colloque international – «Oulipo@50» –, célébrait cet anniversaire. Pour accompagner cet événement, la revue de l’Association des Amis de Valentin Brû, revue entièrement consacrée aux études sur Raymond Queneau, se devait de rendre hommage au mouvement oulipien en lui ouvrant ses colonnes. Paul Fournel, Frédéric Forte, Ian Monk, Jacques Jouet, Michèle Audin, Michelle Grangaud, Harry Mathews, Daniel Levin Becker contribuent ainsi dans ces pages, avec une plume créatrice et originale, à cette célébration quenoulipienne…

Un autre événement marque la parution de ce numéro Quenoulipo : s’il fait suite au n°62-63 des Amis de Valentin Brû, son titre devient Cahiers Raymond Queneau et il est publié par les Éditions Calliopées. Il s’agit donc d’une nouvelle série éditoriale : des cahiers au même intitulé avaient déjà paru, de 1986 à 1994. Publiés directement par l’Association des Amis de Valentin Brû, ils étaient alors dirigés par Claude Rameil.

À nouvelle série, nouveau numéro certes, mais les rubriques présentes dans Les Amis de Valentin Brû sont toujours proposées ici, avec des études et des archives (manuscrits inédits de Jacques Bens) aux thématiques oulipiennes, des comptes rendus et des échos de l’actualité quenienne.

Ainsi, les Cahiers Raymond Queneau restent une revue de spécialistes, puisque tous les chercheurs ès-quenosités de la planète y sont abonnés, mais ils s’adressent tout autant aux amateurs de Queneau, queneaulâtres de tout poil, simples queneauphiles ou queneaumaniaques plus forcenés.

Télécharger les sommaires :